L’UNEF condamne fermement la répression sanglante et l’arrestation d’une centaine d’étudiants en Syrie

Plus de trois mois après les débuts du soulèvement historique de la population syrienne contre le régime autocratique de Bachar al Assad, la répression violente du régime continue chaque jour de monter d’un cran.

Alors que la répression sanglante a déjà fait plus de 1 200 morts, elle s’est à nouveau abattue sur la jeunesse. Mardi 21 juin, les forces de sécurité ont pris d’assaut la cité universitaire de Damas, frappant violemment les étudiants qui manifestaient pour obtenir la libération de onze étudiants arrêtés plus tôt dans la journée. Plus d’une centaine d’entre eux ont été arrêtés et un étudiant grièvement blessé a du être hospitalisé.

L’UNEF condamne fermement la répression meurtrière à laquelle se livre le régime de Bachar al Assad et exprime son entière solidarité avec la jeunesse syrienne. Dans un contexte historique de soulèvement des populations et particulièrement de la jeunesse pour la démocratie et la justice sociale, la communauté internationale ne peut rester silencieuse face à un régime qui écrase les revendications légitimes du peuple syrien dans le sang.

Il est urgent de faire preuve d’une détermination plus forte pour appliquer le droit international et contraindre le pouvoir en place à l’arrêt immédiat de la répression et des crimes à l’encontre de la population syrienne.

Alors que la victoire de chaque mouvement démocratique est essentielle pour la reconnaissance des aspirations exprimées par les peuples mobilisés au Maghreb et au Moyen-Orient, l’UNEF appelle les étudiants à rejoindre les rassemblements de soutien au mouvement de contestation de la population syrienne.

L’UNEF appelle les étudiants à participer au rassemblement de solidarité qui se tiendra samedi 25 juin à 14h devant le Panthéon, rue Soufflot, métro Luxembourg.