Rentrée sociale : les étudiants attendent des réponses, pas des polémiques

Le ministre de l’enseignement supérieur Laurent Wauquiez a réagi aujourd’hui à la publication du panier social de l’UNEF pour l’année 2011-2012.

En remettant en cause l’augmentation du coût de la vie étudiante, Laurent Wauquiez semble adresser une fin de non-recevoir aux étudiants qui vont rencontrer des difficultés financières supplémentaires cette année. L’UNEF regrette que la première réponse officielle du ministre aux étudiants s’attache à une polémique de chiffres et non à des réponses concrètes à leur préoccupation.

Avec des dépenses obligatoires en constante augmentation depuis 2006 (+33,2% en 5 ans), le gouvernement s’est rendu responsable de la paupérisation du milieu étudiant. Pire, il a provoqué un mouvement de reflux de la démocratisation universitaire.

Si des mesures d’urgence, à commencer par le financement du dixième mois de bourse, ne sont pas prises, la France risque de voir sa population étudiante diminuer au détriment de la croissance économique. La première réaction de Laurent Wauquiez est un signe de mauvais augure pour les étudiants à l’approche des annonces gouvernementales sur le plan d’économie budgétaire. L’UNEF rappelle que rassurer les marchés en inquiétant les étudiants mènerai dans une impasse politique et sociale grave.

L’UNEF demande au ministre d’entendre les inquiétudes étudiantes et de leur répondre par la mise en place effective du dixième mois de bourse dès le mois de septembre, le gel des dépenses obligatoires (frais d’inscription, ticket de restauration, sécurité sociale étudiante) ainsi que la revalorisation des APL de 20% pour rattraper l’inflation.