Lyon III : l’UNEF mobilisée contre le retour de Bruno Gollnisch

Mercredi 14 septembre, à l’appel de l’UNEF et de 5 organisations (LDH, SOS RACISME, LICRA, UEJF, HIPPOCAMPE) un rassemblement a été organisé à Lyon 3 pour dénoncer le retour de Bruno Gollnisch en tant que professeur à l’université Lyon III. Près de 200 étudiants et citoyens étaient présent pour signifier leur refus de voir réapparaître le Front National à l’université Jean Moulin. 

Voici l’appel appelant à la création d’un comité de vigilance contre le retour de l’extrême droite sur nos campus:

Ni amnistie,ni amnésie : Le Front National hors des facs !

Bruno Gollnisch, responsable du Front National, exclu de ses activités d’enseignants le 3 Mars 2005 pour propos négationnistes, réintègre l’université Jean Moulin comme professeur.

Alors que les idées d’extrême droite se banalisent de plus en plus dans l’opinion, nous ne laisserons pas le retour à l’université d’un des leaders du Front National devenir un évènement anodin.

Nous refusons de voir l’université Lyon III Jean Moulin retomber dans les heures les plus sombres de son histoire. L’exclusion de Bruno Gollnisch avait permis de mettre un terme à des années d’apathie envers l’extrême droite au sein de l’établissement. Son retour nous fait craindre, qu’à défaut d’avoir perdu son immunité parlementaire, Bruno Gollnisch ne veuille retrouver une certaine immunité universitaire.

Parce que de par son rôle et son histoire, l’université française, porteuse de valeurs républicaines, ne saurait devenir une tribune pour l’intolérance, le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie.

Parce qu’en ce sens, le discours tenu par Bruno Gollnisch ne saurait être compatible avec le métier d’enseignant et le statut de fonctionnaire.

Parce qu’à aucun moment, il n’a éprouvé le moindre regret sur les déclarations qui l’ont conduit à être exclu de l’enseignement supérieur.

Parce que depuis six ans, Bruno Gollnisch n’a cessé d’incarner une droite extrême et nauséabonde en défendant par exemple le salut nazi ou en tenant des propos pour lesquels il est actuellement en procès.

Bruno Gollnisch s’est positionné en marge de la communauté universitaire.

Bruno Gollnisch n’a pas sa place au sein de l’institution universitaire.

C’est pour cela que :

Nous appelons à la creation d’un comité de vigilance des étudiants et personnels de l’université Lyon 3 contre l’extrême droite.

Nous appelons Bruno Gollnisch à presenter toutes ses excuses quant aux propos qu’il a pu tenir ces dernières années. Si tel n’était pas le cas, nous en appellerions au ministre de l’enseignement supérieur, Laurent Wauquiez, pour prendre toutes les measures necessaires concernant son exclusion.

Nous appelons l’ensemble de la communauté universitaire à se mobiliser dans les semaines et mois à venir pour obtenir une exclusion définitive de Bruno Gollnisch

Nous appelons l’ensemble des citoyens attachés au combat contre le racisme et l’extrême droite à se rassembler contre le retour de Bruno Gollnisch à l’Université Lyon 3

Premières organisations signataires de l’appel : UNEF, LDH, SOS RACISME, LICRA, UEJF, HIPPOCAMPE
Ont également signé l’appel : JOC, LMDE, ASSOCIATION RENE CASSIN, PARTI SOCIALISTE, PARTI COMMUNISTE,EUROPE ECOLOGIE, PARTI DE GAUCHE, GAUCHE UNITAIRE, MJS, MJCF, UEC