Bordeaux 3 : où sont les profs d’anglais ?

Le 26 octobre 2011
@ : http://l.unef.fr/8r
Licence

Cette rentrée, les étudiants en LEA à l’université Bordeaux 3 ont eut la curieuse surprise de constater une diminution drastique de leur nombre d’heure de cours d’anglais. Les étudiants qui avaient environ six heures d’anglais hebdomadaires n’en ont plus que deux cette année. C’est moins que dans certaines autres filières de l’université qui ne sont pourtant pas des filières de langue. A travers la diminution d’heures de cours, on a donc une véritable attaque contre le service public d’enseignement supérieur, incapable d’assurer des enseignements de qualité pour tous.

Cette situation provient en grande partie des difficultées financières croissantes de l’université Bordeaux 3, qui l’oblige à fonctionner avec le minimum d’enseignants, associé à des erreurs manifestes de gestion. En effet trois enseignant d’anglais de LEA ont pris leurs congés maternité au début de cette année sans que leurs remplacement ne soit prévu, et à l’heure actuelle aucune solution valable n’a été adoptée pour permettre de résoudre le problème. En particulier de nombreux enseignants d’autres filières dont les cours ne commencent qu’au semestre 2, ou qui ne remplissent pas entièrement leur service pourraient assurer ces cours en partie, afin de palier à l’urgence. Il pourrait aussi être fait appel à des enseignements autre que ceux de Bordeaux 3, en particulier des enseignants du secondaire.

Nous exigeons donc :

  • le recrutement immédiat d’enseignants afin d’assurer les 6 heures hebdomadaires de cours prévues.

  • Un financement des universités à hauteur des besoins pour assurer à tous un enseignement de qualité.

Partager cet article...
Commentaires...