L’UNEF appelle les étudiants à se mobiliser contre la venue de Marine Le Pen à l’université Paris-Dauphine

Marine Le Pen viendra présenter son programme présidentiel à l’Université Paris-Dauphine mardi 6 décembre. Elle est invitée par l’association « Dauphine-Discussion-Débat » qui propose à chaque candidat à la présidentielle d’exposer ses propositions devant les étudiants de l’université. C’est la première fois depuis le début de son mandat à la tête du Front National que Marine Le Pen interviendra dans une université. Les étudiants ne peuvent tolérer la tenue d’un tel événement, l’UNEF appelle ainsi les étudiants à se mobiliser contre la venue de l’extrême-droite sur l’université.

L’université ne participera pas à la banalisation du Front National !

Cette invitation fait échos à plusieurs mois de tentative de banalisation du Front National. Mettre en avant la République et la laïcité ne peut masquer le fait que le parti de Marine Le Pen est un parti xénophobe qui stigmatise une partie de la population en désignant un ennemi de l’intérieur et en voulant introduire la « préférence nationale » comme élément central de son action politique. Ainsi, son président d’honneur, Jean-Marie Le Pen a été condamné à plusieurs reprises, notamment pour des faits d’antisémitisme insidieux (1986), d’apologie de l’inégalité des races (1998), ou, plus récemment, pour complicité d’apologie de crimes de guerre et contestation de crime contre l’Humanité (2008).

L’université a pour rôle la diffusion des connaissances et l’émancipation de leurs étudiants. Les idées de l’extrême-droite, qui se situent à la marge du débat démocratique, n’ont ainsi pas leur place au sein des universités. Nous refusons que l’université Paris-Dauphine offre une tribune au Front National afin de lui permettre de s’exprimer et d’exposer ses idées.

L’UNEF appelle le président de l’Université Paris-Dauphine, Laurent Batsch, à faire annuler cet évènement.

L’UNEF appelle les étudiants à manifester leur refus de la venue de l’extrême-droite dans une université en se rassemblant mardi 6 décembre à 16H00 devant Paris-Dauphine.