L’UNEF se mobilisera demain contre le Grand Etablissement de Lorraine

Malgré l’opposition au décret portant sur la création de l’Université de Lorraine sous la forme d’un Grand Etablissement, exprimée majoritairement par la communauté universitaire lors du CNESER du 31 mai 2011, le ministre de l’enseignement supérieur avait décidé de passer en force et de signer le décret, par la suite publié au Journal Officiel le 22 septembre 2011.

Suite à la parution du décret l’UNEF a entamé une procédure pour demander au Conseil d’Etat de statuer en urgence sur la suspension du décret portant sur la création de l’université de lorraine en pointant les nombreux reculs qu’ils posaient sur le plan démocratique, de la laïcité  et de l’accès de tous à l’enseignement supérieur en Lorraine. L’audience sur le décret de l’Université de Lorraine aura lieu demain au Conseil d’Etat à 9h. A cette occasion, l’UNEF plaidera pour une suspension du décret. L’UNEF organisera un rassemblement devant le Conseil d’Etat à 8h30.

Un décret contraire au principe de laïcité et à la liberté  d’accès à l’enseignement supérieur.

Le statut de « grand établissement » permet aux établissements de déroger à de nombreuses règles qui s’appliquent aux universités parmi lesquelles l’interdiction de sélectionner les étudiants à l’entrée de la licence. En signant le décret de création de l’Université de Lorraine, le ministre Laurent Wauquiez avait pris la responsabilité d’accélérer la sortie du cadre du service public des établissements universitaires de l’ensemble de l’académie de Nancy-Metz où, dorénavant, aucun établissement d’enseignement supérieur n’offrira les garanties du service public. 

Le décret signé  par le ministre remet également en cause le principe fondamental de la laïcité avec le maintien des formations de théologie dans l’université dont le siège social est à Nancy où  s’applique la loi de 1905 de séparation des église et de l’Etat.

Le ministère sort du bois sur la restructuration de la carte universitaire.

En donnant son feu vert à la sortie du cadre du service public à l’université  de Lorraine, le ministre a entériné un choix lourd de conséquences pour les étudiants de l’Académie de Nancy Metz. En signant le décret et en venant en nombre défendre la création de l’Université  de Lorraine à l’audience au conseil d’Etat, le ministère de l’enseignement supérieur assume sa volonté du passage au grand établissement de la future université. Ce premier cas pourrait faire jurisprudence en rompant l’égalité de statut entre les universités françaises. De nombreux pôles universitaires commencent à s’engouffrer dans la brèche : Bordeaux, Toulouse, Lyon …

L’UNEF appelle les étudiants à se rassembler demain à 8h30 devant le Conseil d’Etat lors de l’audience afin de dénoncer le passage de l’Université de Lorraine en Grand Etablissement et la sortie du cadre du service public de 3 universités.

L’UNEF demande au ministre de sortir du silence afin qu’un réel débat national sur les évolutions de la carte universitaire puisse avoir lieu.