L’UNEF réunit 400 élus étudiants pour donner un nouveau cap à l’enseignement supérieur

Suite à une année d’élections dans les universités, l’ensemble des élus étudiants ont été renouvelés. A cette occasion, l’UNEF organise une rencontre nationale des élus étudiants. Elle se tiendra ce samedi 12 et ce dimanche 13 mai à l’université d’Évry. Cette rencontre est un temps de formation pour un réseau de plusieurs centaines d’élus mais aussi de débats sur l’avenir de l’enseignement supérieur à l’heure où de nouvelles perspectives s’ouvrent pour les universités. Une semaine après l’élection du président de la République, les élus étudiants poseront à l’occasion de cet événement leurs exigences pour l’enseignement supérieur.

Un réseau de plusieurs centaines d’élus

Suite au renouvellement des conseils des universités et des écoles, l’UNEF confirme sa place de première organisation étudiante en regroupant la majorité des élus étudiants. Forte d’un réseau national de plusieurs centaines d’élus, l’UNEF organise une rencontre qui sera notamment l’occasion de discuter des batailles prioritaires à mener pour l’enseignement supérieur pour les deux années à venir. 

L’enseignement supérieur, un service public éprouvé par cinq ans de Sarkozysme

Les politiques menées au cours du dernier quinquennat ont conduit à une dégradation de la situation sociale des étudiants ainsi qu’à un recul de la démocratisation dans les universités. L’élection de François Hollande, qui a fait de la jeunesse une des priorités de son mandat, ainsi que l’approche des élections législatives sont l’occasion d’ouvrir de nouvelles perspectives pour les étudiants et l’enseignement supérieur.

Nos priorités pour lenseignement supérieur

A l’occasion de cette rencontre nationale nous poserons plusieurs chantiers sur lesquels les pouvoirs publics doivent engager des discussions avec les organisations syndicales. La situation sociale des étudiants, la réforme de la licence, l’aménagement de la carte universitaire et l’évolution de la  gouvernance afin de renforcer la démocratie sont autant de sujets sur lesquels les pouvoirs publics doivent agir rapidement.

Suite à cette rencontre, les élus étudiants formuleront leurs exigences à travers une interpellation des formations politiques présentant des candidats aux législatives.