La lettre des élus #185 (Février 2012)

Le gouvernement continue ses réformes dans l’enseignement supérieur malgré l’approche des élections. La liste des 8 projets IDEX sélectionnés a ainsi été annoncée : 4 projets en région parisienne, 4 en province. Ce mode de financement des universités va durable ment creuser les inégalités entre les universités et les étudiants. Le ministère de l’enseignement supérieur compte faire voter à marche forcée les conventions entre l’Etat et les porteurs de projets IDEX avant le 15 avril. Avec la même stratégie, le gouvernement accélère la casse de la formation des enseignants avec la loi Grosperrin et le vote en CNESER du cahier des charges.

Malgré les propositions et les interpellations des différents acteurs du monde universitaire, les questions universitaires peinent à émerger dans le débat présidentiel. Les enjeux électoraux sont pourtant déterminants pour l’enseignement supérieur tant au niveau national que dans les universités. Le renouvellement de l’ensemble des conseils centraux et des présidents d’universités change la donne dans de nombreux établissements.

 Dans ce contexte électoral très chargé, les élus « UNEF et associations étudiantes » ont décidé de placer les étudiants comme des acteurs incontournables de la prochaine rentrée universitaire. Une  plateforme revendicative composée des 10 exigences étudiantes a été adressée aux candidats à l’élection présidentielle sous la forme d’une lettre ouverte. Le dossier de la lettre des élus reviendra sur ces 10 exigences.

Ce mois-ci, nous donnerons la parole à Jean-Jacques Hazan, président de la FCPE. Il reviendra sur les préoccupations des parents d’élèves sur les politiques éducatives et les revendications que porte son organisation durant les élections présidentielles.

Bonne lecture !

William Martinet
Élu au CNESER