Abrogation de la circulaire Guéant, une première avancée qui doit en appeler d’autres !

Un an jour pour jour après la publication de la circulaire Guéant, le ministère de l’intérieur va abroger aujourd’hui ce texte qui a plongé de nombreux étudiants étrangers dans des situations d’extrêmes difficultés. L’UNEF se félicite que cette mesure indispensable soit une des premières mesures prises par le nouveau gouvernement.

L’abrogation de la circulaire un premier pas avant la modification du CESEDA

Si l’abrogation de la circulaire Guéant est une avancée, les étudiants étrangers diplômés restent dans une situation globalement défavorable. La rigidité du cadre législatif actuel ne permet pas de garantir la délivrance d’un nouveau titre de séjour pour chaque diplômé étranger qui a l’assurance d’être embauché suite à l’obtention de son diplôme. C’est pour ces raisons là que l’UNEF a demandé aux ministères de l’intérieur et de l’enseignement supérieur de réviser le CESEDA. Suite à la rencontre du 30 mai entre les organisations et le ministère de l’intérieur, il a été acquis que des négociations débuteraient afin de modifier le cadre législatif en vigueur. Pour l’UNEF les modifications relatives au CESEDA doivent permettre de mettre fin à l’ensemble des entraves auxquelles sont confrontés les étudiants étrangers.

L’abrogation de la circulaire doit être accompagnée d’autres gestes forts

Si la volonté affichée par les ministres quant à l’amélioration des conditions d’accueil et de séjour des étudiants étrangers est en soi un signe positif, il est également important de prendre immédiatement des mesures d’urgence.  De nombreux étudiants ne peuvent pas attendre une réforme du CESEDA pour voir leurs conditions s’améliorer, il est pour cela nécessaire que le ministère de l’intérieur revienne sur des mesures postérieures à la circulaire Guéant. Pour cela, l’UNEF demande :

• Le retrait du décret du 6 septembre 2011 qui augmente le niveau de ressources imposées aux étudiants pour la délivrance ou le renouvellement du titre de séjour
• Le retrait des taxes supplémentaires qui augmentent le coût relatif à un changement de catégorie de titre de séjour pour ceux qui passent du statut d’étudiant à travailleur
• L’envoi d’une circulaire relative à l’application de la délivrance titre de séjour pluriannuel pour les étudiants de deuxième et troisième cycles.