L’UNEF remporte très largement les élections étudiantes à l’IEP de Paris

Les 5 et 6 février derniers, les étudiants de Sciences Po Paris se sont rendus aux urnes pour élire leurs représentants étudiants. Avec une participation en légère hausse, ils se sont très majoritairement prononcés pour les listes présentées par l’UNEF, à plus de 79%, octroyant par là 7 des 8 sièges étudiants en Conseil de direction et en Commission Paritaire à l’UNEF, contre 5 l’an dernier.

Ce soutien massif des étudiants au projet de l’UNEF est un signal clair. Nos élus, dans les semaines et les mois à venir, se battront pour qu’une gestion réellement démocratique et transparente soit mise en place, à commencer par la désignation du futur directeur. Il est impératif d’améliorer la représentativité du Conseil d’Administration de la Fondation Nationale des Sciences Politiques (FNSP), qui gère notamment le budget de l’établissement, et où ne sont pas représentés les étudiants de l’IEP.

Les étudiants ont aussi affirmé leur ras-le-bol d’un système de frais d’inscription de plus en plus lourd. Les nombreuses injustices de ce système, qui pousse trop d’étudiants à emprunter ou à se salarier pour financer leurs études, le rendent de moins en moins tenable alors que Sciences Po rechigne à accorder des exonérations à ceux qui en ont besoin. Les élus de l’UNEF s’attacheront à toujours représenter au mieux l’intérêt des étudiants, et porteront dans les semaines à venir, en particulier grâce au poids qui leur a été donné dans la procédure de sélection du futur directeur, l’exigence d’une gestion démocratique et transparente de Sciences Po.