CNESER 2013 : Notre bilan et notre projet

En l’espace de quelques années, l’enseignement supérieur a bien changé. Les universités sont devenues des établissements autonomes, l’argent qui leur est consacré est calculé en fonction d’une logique de concurrence, les petits sites ancrés dans les territoires voient leur existence remise en cause par la constitution de grands pôles. Une seule chose finalement n’a pas changé : nos conditions d’études. Les amphis sont toujours aussi surchargés et anti pédago- giques, l’échec toujours aussi élevé et les inégalités encore plus fortes qu’hier sous l’effet de la crise économique.

Pour cette raison, les élus « UNEF et associations étudiantes » ont consacré leur mandat à un objectif : reconstruire un service public fort et refaire de nos universités un ascenseur social. Dans la nouvelle loi de l’enseignement supé- rieur ils ont porté l’harmonisation des diplômes pour qu’un étudiant d’une petite université ne soit plus pénalisé face aux établissements prestigieux, la spécialisation progressive pour maîtriser son orientation, le renforcement de la démocratie étudiante…

Ces avancées sont de nouveaux points d’appui mais ne suffiront pas à garan- tir une relance de la démocratisation. En particulier, la situation financière de l’enseignement supérieur, liée aux choix des directions d’établissements de favoriser les formations d’élites pour une minorité, risque d’aggraver encore les choses. L’application des nouvelles règles inscrites dans la loi ainsi que le financement du service public de l’enseignement supérieur seront la priorité du mandat des élus « UNEF et associations étudiantes ».

En votant pour les candidats de la liste « UNEF et associations étudiantes » au CNESER, tu choisis des élus efficaces qui allient construction du rapport de force et négociations avec le gouvernement pour faire avancer leurs revendi- cations. Les élus « UNEF et associations étudiantes » auront besoin de tous les soutiens pour venir à bout des résistances de ceux qui pensent que les univer- sités doivent concurrencer Harvard, plutôt que de donner les outils à chacun pour réussir sa vie.

Enfin, ce vote au CNESER 2013 est particulier : il survient moins d’un an après le dernier scrutin. Un certain nombre d’erreurs administratives avaient privé des étudiants du droit de
s’exprimer. Malgré leur victoire, les élus « UNEF et associations étudiantes » ont obtenu, de leur seule initia- tive, l’organisation de nouvelles élections pour que la représentation étudiante soit irréprochable. En votant pour les élus « UNEF et associations étudiantes », c’est le respect intransigeant de la démocratie étudiante que tu portes.

Emmanuel Zemmour,
président de l’UNEF