Agression mortelle d’un jeune syndicaliste : les étudiants endeuillés

Un étudiant et jeune syndicaliste de 19 ans, connu pour son engagement contre l’extrême droite, est décédé la nuit dernière à Paris après s’être fait lyncher en plein Paris. Selon les premières indications confirmées par les services de police, les auteurs de cette barbarie appartiendraient à un groupuscule fasciste bien connu.

L’UNEF se joint au deuil, à la souffrance et la colère de la famille, des amis et des camarades de la victime. Cet acte odieux ne doit pas rester impunis. Le syndicat étudiant exige que les services de police agissent dans les plus brefs délais afin d’interpeller les responsables de la mort de cet étudiant.

Face à la recrudescence des agressions à caractère racistes, homophobes, xénophobes ou délibérément perpétrées à destination de militants du progrès, l’UNEF enjoint le ministre de l’intérieur à prendre ses responsabilités face à la gravité de la situation. L’UNEF exige la dissolution des groupes d’extrême droite qui multiplient les actes de violence jusqu’à assassiner.

 

Contre la haine, la violence et la barbarie, l’UNEF appelle l’ensemble des citoyens attaché au combat contre le fascisme et l’extrême droite à se rassembler pacifiquement, Jeudi 6 Juin, à  12H devant l’IEP de Paris (27 rue Saint Guillaume) pour rendre hommage à cet étudiant lâchement assassiné.

L’UNEF appelle également les citoyens à se rassembler nombreux Place Saint-Michel, à 18h30,  pour réclamer la dissolution de l’ensemble des groupuscules d’extrême droite.

C’est par l’unité de l’ensemble des forces syndicales, associatives et militantes qu’il faut désormais répondre.