Expulsion de Léonarda : après l’indignation légitime, l’UNEF attend une réponse politique

Léonarda, une collégienne de 15 ans, a été arrêté par les forces de l’ordre pendant une sortie scolaire, en vue de son expulsion.

L’UNEF dénonce les méthodes du Ministère de l’Intérieur. L’intervention des forces de l’ordre dans le cadre scolaire, devant les enseignants, les élèves et leurs parents, est une dérive inadmissible de la politique du chiffre.

L’UNEF rappelle que l’éducation est un droit pour l’ensemble des jeunes. Léonarda était présente sur le territoire depuis 4 ans et 10 mois, elle était scolarisée et parle couramment français. Dans deux mois, elle aurait répondu aux critères de la circulaire de Manuel Valls pour faire une demande de régularisation. En expulsant Léonarda, le Ministère de l’intérieur remet non seulement en cause le droit à l’éducation, mais ferme également la porte à toute volonté d’intégration par l’Ecole Républicaine.

L’UNEF exige le retour immédiat de Léonarda et de sa famille en France. L’enquête administrative annoncée par Matignon doit également  sanctionner les responsables de cet évènement.

L’UNEF demande l’ouverture de discussions sur l’accueil et le séjour des étrangers en France. Avec l’expulsion de Léonarda, le système a prouvé une nouvelle fois son injustice et la nécessité d’une réforme en profondeur, notamment pour faire avancer les droits des étrangers dans le système éducatif.