Stages dans les formations du travail social : les étudiants refusent de choisir entre leurs droits et leur diplôme !

Le 28 octobre 2013
@ :
Les communiqués

Alors que les stages des étudiants en formation du travail social doivent commencer, près de la moitié d’entre eux n’ont pas trouvé de structure d’accueil.
Ils ont été nombreux à manifester et à signer une lettre ouverte pour interpeller le gouvernement avec deux exigences : l’application de la loi qui prévoit la gratification de leurs stages et le déblocage d’une enveloppe budgétaire qui permette de soutenir les structures d’accueil.

En proposant de repousser l’application de la loi sur la gratification des stages, le Ministère de l’Enseignement Supérieur ne répond pas aux revendications des étudiants.
Les étudiants refusent de renoncer à leur gratification pour obtenir leur diplôme. C’est au gouvernement de prendre ses responsabilités pour former les futurs travailleurs sociaux.

La loi doit s’appliquer

L’UNEF et les étudiants mobilisés soutiennent la généralisation de la gratification des stages prévue par la loi sur l’enseignement supérieur. Pour permettre son application et assurer un stage à tous les étudiants en formation de travailleur social, ils revendiquent des moyens pour l’appliquer.

Les étudiants n’ont toujours pas été entendus

Lundi 28 octobre, l’UNEF et une délégation des étudiants mobilisés seront reçus par la Direction Générale de la Cohésion Sociale. L’UNEF fera entendre ses revendications :

-L’application immédiate de la loi.
-Le déblocage d’urgence d’une enveloppe budgétaire pour permettre aux structures publiques et associatives d’accueillir dans de bonnes conditions les futurs stagiaires.
-Le conditionnement l’attribution des subventions publiques à l’accueil de stagiaires dans les différentes structures.

Partager cet article...
Commentaires...