L’UNEF appelle les jeunes à manifester contre le racisme le 30 Novembre.

Un climat nauséabond s’installe dans le pays. Entre percée électorale de l’extrême droite,  stigmatisation de la population Rroms et multiplication d’appel à la haine raciale, les fondements de notre république sont aujourd’hui remis en cause. 

A l’image de la ministre de la justice, de trop nombreux citoyens français ou étrangers sont quotidiennement victime de violences physiques ou verbales au seul motif de leur culture ou de leur couleur de peau.

Parce que nous refusons de vivre dans une société de la haine et du repli sur soi, la jeunesse a la responsabilité de se mobiliser pour défendre la solidarité républicaine.

Pour combattre les préjugés xénophobes et racistes, nous devons assumer nos valeurs jusqu’au bout et faire avancer l’égalité.

Nous étions nombreux à nous mobiliser pour défendre les jeunes dont la scolarité a été interrompue par une expulsion. Nous réclamons maintenant une réforme de la politique migratoire, pour que la xénophobie laisse la place à la solidarité et que la société reconnaisse un droit à l’éducation pour tous les jeunes. 

Aux côtés de plusieurs dizaines d’associations et de syndicats mobilisés pour l’occasion, l’UNEF appelle les jeunes à manifester nombreux contre le racisme le 30 Novembre.