Disparition de Nelson Mandela : un exemple pour chacun, un espoir pour nous tous

L’émotion et la tristesse suscitées par la disparition de Nelson Mandela se sont propagées bien au-delà des frontières Sud-africaines. L’UNEF tient à manifester toute son émotion et son affection à un monument dont le combat continue d’inspirer les générations successives.

Alors que de nombreux pays occidentaux ont approuvé, soutenu et accompagné le régime de l’apartheid, les syndicalistes de l’UNEF se sont fait le relais durant les années 1980 de la parole et des combats de celui qu’on appelait Madiba.

Combattant infatigable de l’égalité et de la liberté de chaque être humain, le plus bel hommage que nous puissions désormais lui rendre est de continuer à porter son message. Parce que l’aspiration à la paix et la justice ne doit pas connaître de frontière, il est de la responsabilité de chacun de rester intransigeant à l’égard des nombreuses injustices et des inégalités qui subsistent.

Dans notre pays, cela se matérialise tous les jours par des agressions physiques ou verbales à caractère raciste. En France comme partout ailleurs, le message de Nelson Mandela est toujours d’actualité et continuera d’inspirer pour longtemps des générations. Le refus de la résignation est d’ailleurs au cœur de son testament politique.

« L’éducation est votre arme la plus puissante pour changer le monde » avait-il déclaré. L’UNEF tient également à rendre hommage à une figure politique fervent défenseur d’une école de qualité, ouverte à tous.
Nelson Mandela aura écrit un des plus beaux chapitres de notre histoire. A nous désormais d’en être les héritiers en faisant en sorte que ses nombreux combats ne s’estompent pas.

« Etre libre, ce n’est pas seulement se débarrasser de ses chaînes ; c’est vivre d’une façon qui respecte et renforce la liberté des autres.”