Etudiants étrangers : il faut en finir avec la logique d’immigration « choisie » !

Le Conseil Stratégique de l’Attractivité se réunira aujourd’hui à l’Elysée. L’UNEF sera particulièrement vigilante sur les annonces qui pourraient concerner les étudiants étrangers.

L’UNEF ne se contentera pas d’un nouveau dispositif spécifique

Au nom de l’immigration « choisie », le précédent gouvernement avait multiplié les dispositifs spécifiques (titre de séjour « scientifique-chercheur », « compétence et talent »…) à destination de quelques étudiants étrangers triés sur le volet. Ces dispositifs n’ont pas empêché une dégradation globale des conditions de vie et d’étude de la majorité des étudiants étrangers, dont le séjour en France est devenu un véritable parcours du combattant.

L’UNEF met en garde le gouvernement : en aucun cas une réforme à la marge de ces dispositifs spécifiques ne sera considéré comme une réponse satisfaisante. C’est bien sur l’amélioration des conditions de vie des 289 000 étudiants étrangers que le gouvernement est attendu.

 

Le gouvernement doit tenir ses engagements sur le titre de séjour pluriannuel en licence

Depuis l’élection de François Hollande, les conditions d’accueil et de séjour des étudiants étrangers en France ont été peu modifiées. Le retrait de la circulaire Guéant et la mise en place de titre de séjour pluriannuel en master et doctorat ont été des mesures importantes, mais qui restent largement insuffisantes.

Les engagements qui ont été pris par le gouvernement pour faire avancer les droits des étudiants étrangers tardent à se concrétiser.

 

Le gouvernement a notamment pris l’engagement de généraliser le titre de séjour pluriannuel à l’ensemble des licences. L’UNEF n’acceptera aucun retour en arrière sur cet engagement et demande rapidement un projet de loi pour le mettre en place.

 

« Etranger peut-être, étudiant d’abord ! »

A l’occasion de son Collectif National des 1 et 2 Février, l’UNEF a lancé une campagne nationale pour revendiquer l’égalité entre étudiants français et étrangers. La mobilité internationale des étudiants est une chance pour notre pays. Il n’est pas acceptable qu’elle soit remise en cause par une politique migratoire discriminante et arbitraire.

 

L’UNEF appelle les étudiants à se mobiliser pour revendiquer :

– La mise ne place d’un titre de séjour pluriannuel pour tous les étudiants en licence, qui prend en compte le droit au redoublement et à la réorientation

– Le retrait du décret qui fixe le plancher de ressource à 7000 euros pour les étudiants étrangers

– Une réforme de Campus France pour faire primer l’avis pédagogique des universités dans les décisions administratives

– La généralisation des guichets uniques (réunissant services de la préfecture, du CROUS, de la CAF…) dans l’ensemble des universités pour l’accueil des étudiants étrangers

 

L’UNEF demande à être reçu par Geneviève Fioraso, la Ministre de l’enseignement supérieur et Manuel Valls, le Ministre de l’intérieur, pour faire entendre ses revendications et obtenir la confirmation que les engagements du gouvernement seront bien tenus.