L’UNEF apporte son soutien aux étudiants suisses et dénonce tout recul de la mobilité étudiante en Europe

Le 9 février dernier, le gouvernement fédéral Suisse a suspendu la ratification de l’accord d’extension de la libre circulation à la Croatie. Cette décision fait suite au référendum d’initiative populaire qui a dégagé une faible majorité pour « limiter l’immigration » en Suisse. En réaction, l’Union Européenne a suspendu les négociations concernant la participation de la Suisse à Erasmus+.

L’UNEF et l’UNES (l’Union des Étudiantes Suisses) regrettent l’issue de ce referendum, qui restreint la libre circulation des personnes, mais refusent que la mobilité étudiante soit pris en otage.

L’Europe doit rester un espace ouvert pour les étudiants et les scientifiques. C’est une condition indispensable pour la qualité de l’enseignement supérieur et la solidarité entre tous les jeunes d’Europe.

L’UNEF soutient la mobilisation des étudiants suisse pour le maintien des accords liés au programme Erasmus+. L’UNEF réaffirme que la Suisse appartient à l’espace européen d’enseignement supérieur et doit continuer à être associée aux programmes européens de formation et de recherche.