Elections municipales : l’UNEF appelle les jeunes à voter pour faire barrage à l’extrême droite

L’UNEF s’inquiète du niveau historique de l’abstention et de la percée du Front National à l’occasion du premier tour des élections municipales. Ces résultats traduisent une profonde crise démocratique dont le Président de la République a une part importante de responsabilité. Le décalage entre les engagements de la campagne présidentielle et la politique du gouvernement depuis le début du quinquennat légitime les discours d’extrême droite et la défiance contre les institutions.

L’UNEF demande au gouvernement d’entendre le mécontentement qui s’est exprimé dimanche dernier. Il est urgent d’apporter une réponse aux 60% des 18-25 ans qui se sont abstenus dimanche dernier et qui doutent de la volonté du gouvernement de prendre en compte leurs aspirations. Un nouvel élan doit être donné à la priorité jeunesse en annonçant les chantiers qui permettront aux jeunes de « vivre mieux en 2017 », engagement du Président de la République.

L’UNEF rappelle que le vote pour le Front National ne peut en aucun cas être outil de contestation. Ce parti est xénophobe, réactionnaire et son programme est en profonde contradiction avec l’intérêt des jeunes.

L’UNEF appelle les jeunes à se mobiliser massivement dans les urnes, pour empêcher le parti d’extrême droite de remporter des municipalités, et au côté de leur syndicat, pour imposer au gouvernement de tenir ses engagements.