L’UNEF apporte son soutien au secrétaire général de l’UGET, en grève de la faim depuis 8 jours pour faire entendre les revendications des étudiants tunisiens

Wael Naouar, secrétaire général de l’Union Général des Etudiants de Tunisie (UGET), a entamé une grève de la faim le mardi 1er avril. Il proteste contre la répression policière, l’instabilité des droits étudiants obtenus depuis le début du processus révolutionnaire (ils n’ont jamais été codifiés et peuvent disparaître à la prochaine rentrée universitaire) et l’absence de prise en compte des revendications étudiantes (sur les bourses, le logement, les modalités d’examens…)

L’UNEF est solidaire du combat de l’UGET pour défendre les libertés des étudiants tunisiens et améliorer leurs conditions de vie et d’étude. Le droit à l’éducation, inscrit dans la récente constitution tunisienne, doit devenir une réalité pour tous les jeunes. C’est une des conditions indispensables pour que l’espoir soulevé par le processus révolutionnaire se traduise par des avancées démocratiques et sociales en Tunisie.