L’UNEF appelle les jeunes à manifester le 15 mai pour défendre leur service public

Le pacte de responsabilité et les 50 milliards d’euros d’économie qui permettent de le financer vont affaiblir les services publics et la sécurité sociale. Dans le secteur de l’éducation, le gouvernement a pris des engagements, avec le maintien de la création des 60 000 postes et la stabilisation des frais d’inscription à l’université, mais l’UNEF ne se contentera pas du statuquo ! 

Les universités sont en pleine crise financière, les conditions d’étude se dégradent et la moitié des étudiants sont contraints de travailler à côté de leurs études pour les financer. Le quotidien des jeunes, c’est la précarité pendant les études et sur le marché du travail. Nous refusons que notre génération soit condamnée à la précarité et la reproduction sociale.

L’UNEF appelle à manifester le 15 mai pour que, dès la rentrée prochaine, le gouvernement tienne ses engagements envers les jeunes et améliore nos conditions de vie et d’études. Il faut renforcer notre service public et notre protection sociale, pour relancer l’ascenseur social dans le système éducatif et sortir de la crise !

L’UNEF revendique des mesures pour les étudiants dès la rentrée prochaine :

– Un investissement de 100 millions d’euros dans le système de bourses, pour augmenter le nombre d’étudiants boursiers, et l’engagement d’un plan pluriannuel de financement pour mettre en place l’allocation d’autonomie en 2017, engagement du Président de la République.

– Un Plan National pour la Réussite des étudiants, avec un investissement financier fléché vers les premiers cycles universitaires, une réforme pédagogique et un renforcement de l’encadrement