Les syndicats étudiants européens se mobilisent pour le droit à l’éducation

Dimanche auront lieu les élections européennes. Ce scrutin s’inscrit dans un contexte de défiance des jeunes envers des institutions qui apparaissent de plus en plus éloignées de leur quotidien. 

25% de chômage chez les jeunes en Europe, près de 50%  en Espagne ou en Grèce, coupes massives dans les budgets de l’éducation: la crise est loin d’avoir épargnée les jeunes et les étudiants. 

Afin de répondre à la réduction des déficits publics, beaucoup de pays européens ont poursuivi de manière concertée la baisse de l’investissement dans l’éducation. Alors qu’une abstention record se profile, les jeunes ont l’occasion de se saisir de ce scrutin pour faire entendre leur voix.

 

 Les syndicats étudiants européens unis pour une autre Europe au service de la jeunesse

Alors que les populismes progressent partout en Europe laissant présager une progression historique de l’extrême droite, les jeunes doivent s’imposer dans le débat. La meilleure réponse à  apporter à la montée de l’extrême droite et du populisme, c’est de redonner un nouveau souffle au projet européen en investissant dans la nouvelle génération.  

C’est dans cet esprit que l’UNEF s’est associée à différentes organisation étudiantes à travers le continent pour envoyer un message clair d’une jeunesse unie pour une autre Europe de l’éducation. Une Europe qui considère l’Enseignement supérieur comme un bien public et une responsabilité de l’ensemble de la société. Une Europe qui ne soit pas le symbole de l’austérité  en matière d’éducation poussant les différents gouvernements à effectuer des coupes massives et aveugles dans nos systèmes éducatifs. Enfin, une Europe qui permet une mobilité à tous les étudiants européens, en investissant dans le programme Erasmus.

 

L’UNEF appelle les jeunes à se déplacer massivement aux urnes, pour faire barrage à l’extrême droite et imposer leur Europe, celle du droit à l’éducation et de l’investissement dans la jeunesse !