CNOUS 2015 // La liste UNEF et Associations étudiantes

CLIQUE ICI POUR TELECHARGER LE DOSSIER COMPLET ! 

Pendant les études, nous faisons des choix qui vont déterminer en grande partie nos conditions de vie future : notre orientation, la durée de nos études, notre mode de vie… Pourtant, nous sommes confrontés à un parcours du combattant qui nous empêche de faire ces choix en toute autonomie. Entre les dépenses qui augmentent, la difficulté à trouver un logement, le salariat étudiant qui nous oblige à rater des cours, la précarité étudiante est toujours d’actualité en ce début d’année 2015.

Cette situation n’est évidemment pas le fruit du hasard. Si les inégalités persistent c’est que notre système d’aides sociales n’est pas à la hauteur. Les aides, insuffisantes dans leur montant, excluant 75% des étudiants et ne prenant pas en compte nos besoins propres, nous poussent à devoir nous débrouiller seuls pour financer nos études. Nous sommes contraints de dépendre de nos parents ou bien de la précarité de petits boulots.

C’est donc d’une rupture profonde dans la politique d’aides sociales du pays dont nous avons besoin. En votant majoritairement pour les élus « UNEF et associations étudiantes » à l’occasion des élections dans les CROUS au mois de novembre, les étudiants ont choisi un projet de transformation radical, celui de la refonte des aides pour une aide unique et universelle, l’allocation d’autonomie. A travers leur vote, ils ont également soutenu l’urgence à répondre à la précarité par la mise en place de mesure d’urgence dès la rentrée prochaine.

Dans ce projet, l’entêtement du gouvernement à préférer la réduction des dépenses publiques plutôt que l’investissement dans notre avenir est notre premier obstacle. Le vote UNEF est donc celui de la mobilisation pour le surmonter. De la même manière que nous nous sommes battus collectivement pour obtenir, ces deux dernière années, une première réforme des bourses qui a permis l’amélioration des conditions de vie de 130 000 étudiants, rassembler toutes nos forces pour retrouver le chemin de l’investissement dans la protection sociale des étudiants est un impératif. Ce n’est pas uniquement nos conditions de vie individuelles qui sont en jeu mais également la capacité d’une société à former ceux qui seront les travailleurs qualifiés dont nous avons besoin pour relever les défis de l’avenir.

Les élections au CNOUS qui se dérouleront au mois de janvier seront une étape indispensable pour faire entendre nos revendications. En s’appuyant sur un réseau d’élus dans les CROUS et sur la mobilisation des étudiants, les candidats de la liste « UNEF et association étudiantes » proposent une feuille de route syndicale : défendre les étudiants dans chaque CROUS et aller chercher les moyens financiers que le gouvernement nous refuse, pour améliorer radicalement nos conditions de vie.

 

CLIQUE ICI POUR TELECHARGER LE DOSSIER COMPLET !