Interdire aux usagers de l’ESPE de Créteil le port de signes religieux : une proposition contradictoire avec la laïcité dans le service public d’enseignement supérieur

Cette interdiction est à l’ordre du jour du conseil de l’Ecole Supérieure du Professorat et de l’Education (ESPE) de Créteil qui se réunit aujourd’hui.  L’UNEF UPEC s’oppose fermement à une interdiction qui serait en contradiction avec les principes de laïcité qui s’appliquent dans le service public d’enseignement supérieur.

Certains usagers de l’ESPE sont des fonctionnaires stagiaires qui se destinent aux métiers de l’enseignement. La neutralité qui s’impose aux agents de l’Etat ne les concerne que pendant leurs stages en établissement scolaire. Dans l’ESPE, une composante universitaire, ces fonctionnaires stagiaires sont des usagers pour qui s’appliquent les règles de la laïcité dans le service public d’enseignement supérieur : ils ont donc le droit de porter des signes religieux.

L’UNEF UPEC s’étonne que ce débat soit ouvert à l’occasion du conseil de l’ESPE. Il ne correspond à aucun problème rencontré par les étudiants ou les personnels de l’établissement. Pace qu’elle vise directement les femmes portant le voile, cette interdiction ne ferait qu’alimenter l’islamophobie et le racisme dans la société.