SOS inscription | Une galère ? Contacte ton syndicat étudiant !

La rupture entre le lycée et l’université, dont le baccalauréat est le point de passage, est souvent synonyme de galères pour les jeunes. Alors que les demandes sur APB pour intégrer les universités ne cessent d’augmenter d’année en année (+6,5% cette année !) les établissements manquent de moyens pour accueillir tous les bacheliers dans de bonne conditions.

Le résultat de cette pénurie budgétaire ? La procédure d’inscription était déjà complexe, mais elle devient maintenant un parcours du combattant avec des universités qui réduisent leur nombre de place, organisent des tirages au sort pour les inscriptions, augmentent leurs frais d’inscription et mettent en place des procédures de sélection en toute illégalité…

Parce que l’accès aux études pour tous les bacheliers est un droit, l’UNEF lance la campagne « SOS inscription » pour t’accompagner dans tes démarches !

Des galères sur APB ?

APB est un système difficile à maitriser. N’oublie jamais de répondre à chaque phase d’admission, même si tu n’as reçu aucune réponse. Sinon, tu seras démissionnaire général de la procédure APB et tu perdras tes vœux. Les prochaines phases d’admission sont du 25 au 30 juin (à 14h) et du 14 au 19 juillet (à 14h).

Réfléchis bien à chacune de tes réponses pendant ces phases d’admission, elles ont des conséquences importantes :

« OUI DEFINITIF » : félicitations, tu as trouvé la formation que tu souhaites ! Accepte cette proposition et tu es démissionnaire de toutes les autres. La prochaine étape : t’inscrire à l’université dans la formation en question.

« OUI MAIS » : tu acceptes une formation, mais tu en préférerais une autre. Tu choisis cette option pour attendre une réponse à des vœux mieux placés. Si à la fin des phases d’admission tu n’as pas reçu de réponses pour les autres vœux, il ne faudra pas oublier de tout de même répondre un « OUI DEFINITIF ».

« NON MAIS » (à éviter) : tu refuses une formation où tu es admis en espérant être pris ailleurs. Tu refuses donc cette proposition et toutes celles moins bien placés sur ta liste en attendant la réponse d’un vœu mieux placé. Attention ! Si à la fin des phases d’admission, tu ne reçois aucunes réponses pour les autres vœux, tu n’obtiens pas d’inscription.

« DEMISSION GENERALE » : tu abandonnes tous tes vœux. Tu n’es plus candidat à aucune formation de la procédure APB.

Si tu es démissionnaire général ou que tu n’as eu aucune réponse satisfaisante dans la dernière phase d’admission, tu peux faire la procédure complémentaire. Cette procédure ouvre le 26 juin jusqu’au 15 septembre. Mais attention, obtenir satisfaction dans tes vœux pour la procédure complémentaire est encore plus difficile que pour la procédure standard ! Si tu recherches une inscription dans une filière très demandée (STPAS, infocom, gestion…) ou sélective, ne mise pas tout sur la procédure complémentaire.

Tu as été confronté à de la sélection pour une licence universitaire ?

Ces formations sont normalement non sélectives et doivent accueillir tous les étudiants qui le souhaitent. Pour plus d’information, prends contact avec l’UNEF, nous t’aiderons à faire respecter tes droits auprès de l’université ou du rectorat de l’académie.

Tu es bachelier pro ou techno et tu n’as pas de place en STS ou IUT ?

Les STS et les IUT sont des filières sélectives, mais elles ont comme priorité d’accueillir les bacheliers professionnels et technologiques. Les rectorats doivent d’ailleurs fixer, pour chaque académie, un pourcentage minimum de ces bacheliers dans chaque STS et IUT. Si malgré tout, tu n’as été accepté dans aucun BTS ou IUT, prends contact avec l’UNEF, nous t’aiderons à faire respecter tes droits auprès du rectorat de l’académie.

On te demande de payer des frais d’inscriptions illégaux ?

Les frais d’inscription sont fixés nationalement par le ministère de l’enseignement supérieur et les universités ne peuvent pas les modifier. Tous frais supplémentaire ne peut être que facultatif, donc pour des options et des services qui ne sont pas en lien direct avec ta formation et qui ne participent pas à la validation de ton diplôme.

Sans-titre---1

Les étudiants boursiers sont exonérés de ces frais d’inscription sur simple présentation de leur notification de bourse. Si tu reçois ta notification de bourse après avoir payé tes frais d’inscription, tu peux te les faire rembourser auprès de l’université et de la sécurité sociale.

Ton établissement t’a demandé de payer des frais supérieurs à ceux fixés nationalement ? Tu penses qu’il s’agit de frais illégaux ? N’hésite pas à prendre contact avec l’UNEF pour obtenir leur remboursement.

Pense à faire ta demande de bourse et de logement étudiant !

Pour obtenir une bourse l’année prochaine, tu peux encore faire une demande tardive de dossier social étudiant sur le site du CNOUS (ici). Les bourses universitaires sont différentes de celles du secondaire, n’hésite pas à faire une simulation de bourse (là) pour voir si tu peux être bénéficiaire !

Tu n’as pas encore fait te demande de bourse et le serveur est fermé ? Prends contact avec l’UNEF pour faire ta démarche.

Pour contacter l’UNEF

Les militants de l’UNEF sont à ta disposition pour t’aider dans ton inscription dans l’enseignement supérieur. Ils font à chaque fois de leur mieux pour te donner les informations et t’aiguiller dans tes démarches. Pour cela, tu as trois moyens :

gfvqbv

Adhère au syndicat pour renforcer le collectif !

Notre force, c’est le collectif ! Si nous pouvons t’informer de toutes ces démarches et te défendre en cas de problème, c’est parce nous sommes nombreux à rejoindre le syndicat étudiant. S’organiser collectivement est le meilleur moyen de faire face à toutes les galères que rencontrent les étudiants dans l’enseignement supérieur. Alors pour être informé, défendu et participer, n’hésite pas à rejoindre (ici) le syndicat !