CNESER : l’UNEF conforte sa place de première organisation étudiante avec 5 élus et un score historique de 42% des voix

Aujourd’hui, se déroulait le dépouillement des élections étudiantes au Conseil National de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (CNESER). Le CNESER fixe la représentativité nationale des organisations étudiantes. Ce sont 1880 élus étudiants des conseils des établissements publics d’enseignement supérieur qui étaient appelés à voter à l’occasion de ce scrutin.

 

L’UNEF confirme son leadership et progresse en pourcentage de voix

Avec 607 voix et 42% des suffrages exprimés, l’UNEF réalise le meilleur score de son histoire récente[1] et distance la seconde organisation étudiante de 45 voix. Ces résultats, dans la continuité de la victoire électorale du syndicat étudiant dans les CROUS en novembre 2014, confirment la place de première organisation étudiante de l’UNEF et son implantation dans l’enseignement supérieur.

 

Les étudiants se sont exprimés pour la défense de leur service public

Alors que les universités s’enfoncent dans une grave crise budgétaire et que toutes les mesures pour la réussite des étudiants sont au point mort, le vote des élus étudiants doit être entendu par le gouvernement. En faisant le choix de voter pour la liste de l’UNEF, les élus étudiants ont clairement exprimé leur refus de toute mesure rétrograde, comme l’instauration de toute forme de sélection ou l’augmentation des frais d’inscription, ainsi que leur exigence d’un investissement dans le service public.

Le nouveau Secrétaire d’Etat à l’enseignement supérieur et la recherche, Thierry Mandon, doit rapidement proposer une feuille de route pour relancer le chantier réussite. Dégager des marges de manœuvre budgétaire fléchées vers les premiers cycles universitaires et lancer des initiatives pédagogiques doivent être des priorités. Alors que la période des inscriptions universitaires approche, le Secrétaire d’Etat devra également s’assurer que le droit aux études supérieures des bacheliers est respecté malgré les difficultés budgétaires des établissements et la réduction de leurs capacités d’accueil.

 

Vie étudiante : des améliorations significatives sont attendues dès la rentrée

Les élus étudiants ont également réaffirmé leur exigence pour le Plan National de Vie Etudiante actuellement en négociation. Face à la crise sociale qui frappe le milieu étudiant, l’investissement dans le système de bourse doit se prolonger pour que l’engagement de François Hollande de mettreen place une allocation d’autonomie soit tenu. Des mesures fortes pour l’accès aux droits sociaux, le logement et la santé sont également attendues dès la prochaine rentrée.

 

A la suite de sa victoire électorale, l’UNEF sera reçue par Thierry Mandon vendredi pour faire entendre les revendications étudiantes.

 

[1] Pourcentage des voix exprimées pour l’UNEF aux précédents CNESER : 40,70% en 2013, 39,25% en 2010, 38,20% en 2008, 41,8% en 2006, et 37,99% en 2004. A noter que le corps électoral du CNESER de 2015 a diminué par rapport au CNESER de 2013 (de 2176 à 1880) rendant caduque l’évolution du nombre de voix absolu.