« Etudiant en colère, viens le dire au ministère ! » : l’UNEF appelle à un rassemblement devant le Ministère le 23 septembre à 17h

 

Face aux conditions particulièrement difficiles de cette rentrée universitaire, l’UNEF appelle les étudiants de région parisienne à interpeller le ministère de l’enseignement supérieur.

 

Pénurie budgétaire face à l’évolution démographique : pas de place pour toi !

La pénurie budgétaire dans laquelle s’enfoncent les universités – alors qu’elles doivent faire face à une évolution démographique historique (+65 000 étudiants à la rentrée) – est la principale explication de ces difficultés. Les problèmes d’inscription des bacheliers se sont multipliés depuis le mois de juillet et beaucoup de jeunes sont encore « sans-fac » ou inscrits dans une filière qui ne correspond pas à leur projet d’étude. Depuis la rentrée, la surcharge des cours en première année est également flagrante et elle risque d’augmenter l’échec universitaire.

 

La filière STAPS est menacée

La filière STAPS (Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives) est particulièrement touchée par ces difficultés. Elle représente à elle seule 10,7% des demandes d’inscription à l’université sans bénéficier de moyens supplémentaires. La remise à plat de la formation demandée par les étudiants, notamment pour mettre en cohérence la licence STAPS et les brevets professionnels du Ministère des sports, se fait également toujours attendre.

 

Le gouvernement doit assumer ses engagements

François Hollande vient de fixer un objectif de 60% d’une classe d’âge diplômée de l’enseignement supérieur. Il ne sera jamais atteint sans un investissement budgétaire massif dans le service public d’enseignement supérieur et une profonde réforme des formations universitaires. Pour revendiquer des moyens pour étudier et des diplômes de qualité pour tous, l’UNEF appelle les étudiants à manifester devant le ministère de l’enseignement supérieur (rue Descartes, métro Cardinal Lemoine sur la ligne 10) mercredi 23 septembre à 17h.