L’UNEF appelle les jeunes à participer le 31 octobre à la marche pour la dignité et contre le racisme

Les émeutes de 2005, déclenchées par la mort tragique de deux adolescents, Zyed et Bouna poursuivis par la police, illustraient déjà les fractures de la société française. Dans certains territoires, la relégation sociale et les discriminations raciales s’additionnent pour exclure des millions de citoyens de la République. Dix ans plus tard, la situation n’a fait qu’empirer : l’exclusion que subissent les citoyens des quartiers comme les discours stigmatisants qui s’adressent à eux. Les jeunes des quartiers sont les premières victimes de ces discriminations. Ils sont confrontés à un taux de chômage largement supérieur à la moyenne. Dans le système éducatif, les inégalités territoriales et la faible mixité sociale participent également à l’exclusion. L’ensemble des services publics est moins présent à l’exception de la police et de ses pratiques discriminantes. Un jeune d’origine africaine ou nord-africaine a une probabilité 7 fois plus importante de subir des contrôles d’identité.

 

L’UNEF considère que la bataille pour l’égalité doit concerner tous les jeunes. Notre premier combat est contre le racisme produit par les institutions et les individus et renforcé par les discours politiques et l’extrême droite, il est urgent de se mobiliser pour le faire reculer. Notre second combat est contre l’exclusion sociale, tous les jeunes doivent avoir accès au droit commun, une formation qualifiante et un emploi stable.

 

L’UNEF exigera des mesures pour en finir avec la stigmatisation des jeunes de banlieues, comme la mise en place d’un récépissé lors des contrôles de police pour en finir avec le contrôle au faciès. Cette mesure est d’autant plus urgente que l’Etat pourtant condamné pour faute lourde pour contrôle au faciès, a décidé de contester cette décision. Nous exigeons des moyens pour réellement démocratiser l’enseignement supérieur et nous nous mobiliserons pour faire reculer les discriminations dans l’accès à l’enseignement supérieur

 

Pour une dignité et contre le racisme, l’ UNEF appelle les jeunes à rejoindre la marche pour la dignité et contre le racisme le 31 octobre, à 14h, à Barbes à Paris