#APLenDANGER : signe la pétition !

Retrouve la pétition en bas de cet article

 

Jeudi 29 octobre, la commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale a adopté des amendements remettant en cause l’universalité des APL ! Ils passeront de nouveau au vote mercredi 4 novembre en séance publique (avec l’ensemble des députés dans l’hémicycle).

Qu’est-ce-que changent ces deux amendements dans notre quotidien ?

A l’heure actuelle tous les étudiants, quelle que soit leur origine, leur cursus universitaire, ou la situation de leurs parents peuvent bénéficier des APL en fonction de leur revenu et de leur situation propres.

Si les amendements sont maintenus, les APL ne seront plus calculées sur nos revenus et notre situation mais sur celle de nos parents et sur la distance géographique entre notre lieu d’habitation et notre lieu d’étude.

Concrètement cela signifie que, comme le système de bourses – dont sont exclus 70% des étudiants – des centaines de milliers d’étudiants perdront ou n’auront pas accès aux aides au logement !

Tu es étudiant et tu n’as pas le droit aux bourses ? Si ces amendements sont maintenus tu n’auras donc plus droit non plus aux APL.

 

Le logement : poids lourd de notre budget !

Nous sommes plus de 60% passé 21 ans à quitter le foyer familial pour vivre de manière autonome dans notre logement.

Le logement est le premier poste de dépense des jeunes : il représente souvent + de 50% de notre budget par mois. Alors que plus de 70% des étudiants sont laissés en dehors du système de bourses, les obligeant à dépendre de leurs parents ou de petits boulots précaires, les APL constituent une des seules aides accessibles à tous et rendant possible l’accès à un logement autonome et décent pour davantage d’étudiants.

Les APL sont donc la principale aide pour garantir notre autonomie et l’accès à un logement !

 

L’UNEF se mobilise pour l’accès de tous aux APL !

Aujourd’hui les APL sont les seules aides calculées en fonction de nos revenus et notre situation.

Si ces dispositions venaient à être votées par l’assemblée mercredi, des centaines de milliers de jeunes perdraient leur APL, et priveraient la quasi totalité des non boursiers d’aides pour payer leur logement.

Afin d’imposer aux gouvernements et aux députés le retrait de ces mesures, soyons nombreux à nous mobiliser pour nos APL : signe la pétition pour demander aux députés de rejeter les amendements de la commission des affaires économique et pour défendre nos APL !

 

[emailpetition id= »7″]