L’UNEF appelle à maintenir la mobilisation citoyenne pour la Cop21 : le terrorisme ne doit pas nous empêcher de sauver le climat !

Les attentats qui ont frappé la France, le Liban, le Nigeria ou encore dernièrement la Tunisie ne font que renforcer notre détermination pour lutter, partout dans le monde, contre les discriminations, les inégalités sociales et le changement climatique.

 

La marche citoyenne pour le climat du 29 novembre, qui attendait plus de 400 000 personnes, a pourtant été interdite par le gouvernement dans le cadre de l’état d’urgence. Que faut-il comprendre ? Devons-nous céder à la terreur et renoncer à une mobilisation pourtant déterminante pour l’avenir de notre génération ?

Si rien n’est fait, les conséquences du changement climatique seront dramatiques. Elles renforceront les inégalités à travers la planète en frappant les populations les plus précaires. Malgré la violence des conflits armés dans le monde, il y a déjà trois fois plus de réfugiés environnementaux que de réfugiés politiques.

L’UNEF soutient les mobilisations citoyennes en lien avec la COP21 qui se dérouleront à Paris et partout en France.

L’UNEF se joint à l’appel initier par Alternatiba pour demander le maintien de la marche mondiale pour le climat du 29 novembre.

L’UNEF appelle les étudiants à participer à la mobilisation qui sera organisée le 29 novembre : une chaîne humaine sur les trottoirs entre République et Nation à Paris.

 

L’appel d’Alternatiba : https://alternatiba.eu/2015/11/appel-pour-le-maintien-des-mobilisations-citoyennes-pour-le-climat/

 

Le rendez-vous étudiant pour la chaîne humaine le 29 novembre : au 141 boulevard Voltaire (au métro Charonne sortie 3) à 11h30.