Non à l’expulsion de Nacer et Seck !

L’UEAF et L’UNEF lancent un appel de solidarité et de mobilisation pour la libération immédiate de deux étudiants  placés  en centre de rétention. I.Nacer, étudiant en Licence d’Anglais, et de P.Seck étudiant en Master de sciences de l’éducation, tous deux étudiants à l’université Paris 13.

Ils se trouvent  en ce moment dans les centres de rétention de Vincennes et de Versailles, ils risquent de se faire expulser dans les prochaines heures. Nous devons nous mobiliser pour défendre leur droit de rester en France pour terminer leurs études !

Arrêtés suite à un contrôle d’identité, ils ont, ensuite, été transférés dans des  centres de rétention, en attendant leur expulsion.

 

Nos camarades doivent pouvoir étudier :

Ces étudiants connus pour leurs calme et leur assiduité en cours et qui, comme nous tous, veulent réussir leurs études, font l’objet d’une procédure accélérée d’expulsion. Si nous ne nous mobilisons pas pour eux, l’issue pourrait être fatale.

Nos camarades sont porteurs de projets pédagogiques en France et aspirent à une régularisation de leur situation administrative en vue de poursuivre leur cursus universitaire dans de bonnes conditions.

 

Pour de meilleures conditions d’accueil :

Cette situation montre encore une fois la précarité des étudiants étrangers en France, qui subissent de multiples contraintes notamment pour l’obtention d’un titre de séjour. Les préfectures imposent des conditions draconiennes pour délivrer des documents administratifs. Syndicats étudiants, l’UNEF et l’UEAF se battent quotidiennement pour la garantie des droits de tous les étudiants et plaident pour l’amélioration des conditions d’accueil et de séjour des étudiants étrangers en France.

 

L’UNEF et l’UEAF exigent la libération immédiate de Nacer et Seck !