L’UNEF dénonce une nouvelle hausse des transports en Île de France

Ce 28 juin 2017, le conseil d’administration du STIF, présidé par Mme Valérie Pécresse, Présidente de la Région Ile de France, a adopté la hausse des tarifs des transports dans la région Ile de France. Le Pass Navigo mensuel sera de 75,20 euros mensuels à partir du 1er août au lieu de 73 euros mensuels actuellement. Pour la deuxième année consécutive, Valérie Pécresse revient donc sur sa promesse de campagne de ne pas augmenter le coût du Pass’Navigo en pénalisant les populations les plus précaires.

La hausse des tarifs des transports se répercute aussi sur le forfait Imagin’R, forfait à tarif réduit pour les jeunes de moins de 26 ans scolaire-e-s ou étudiant-e-s. Pour la rentrée 2017, le forfait annuel pour les étudiant-e-s augmente de 333,9 à 342 €, hors frais de dossiers, soit une augmentation de 2,4% par ans, alors même que le forfait étudiant dans la région est le plus couteux de France.

Cette augmentation du forfait Imagin’R contribue à l’augmentation continue du coût de la vie étudiante dans la région où il est d’ores et déjà le plus élevé. En Ile de France, les étudiant-e-s sont nombreux-ses à vivre dans une situation de précarité qui les pousse à se salarier et met en danger leur réussite dans l’enseignement supérieur.  Augmenter le coût des transports, c’est mettre un peu plus en difficulté financière des étudiant-e-s qui dépendent du forfait Imagin’R pour se rendre sur leur lieu d’étude, tant leur domicile en est souvent éloigné.

L’UNEF dénonce cette augmentation des tarifs dans les transports et appelle la Région Ile de France à revenir sur cette décision.

L’UNEF demande à ce que des mesures soient prises à l’échelle régionale pour endiguer la hausse du coût de la vie et lutter contre la précarité étudiante.

L’UNEF revendique ainsi une augmentation des fonds régionaux alloués à la construction de logements pour les étudiant-e-s gérés par les CROUS d’Ile de France ainsi que la cession aux CROUS de bâtiments inutilisés par la région pour y construire des logements ou des points de restauration à tarifs sociaux à destination des étudiant-e-s.