Consultation étudiante : le Mirail dit NON à la fusion !

A la demande des syndicats, une consultation a été organisée les 6 et 7 décembre derniers au sujet de la fusion des universités toulousaines. Il s’agit d’un projet d’intégration de l’Université Toulouse 2 Jean Jaurès avec l’université Paul Sabatier et plusieurs écoles d’ingénieur-e-s (INSA et INP) au sein de l’ « Université de Toulouse ».

Ce projet constitue une véritable menace pour nos conditions d’étude : économies sur le dos de nos formations, perte du statut d’université pour celui d’établissement dérogatoire qui permettrait de délivrer des diplômes aux frais d’inscription exorbitants, mise en concurrence des composantes dans la répartition du budget, …

Le Mirail s’est fermement prononcé contre le projet de fusion des universités toulousaines. En effet, près de 95% des étudiant-e-s ont voté «NON » à la question « Souhaitez-vous que l’UT2J poursuive le processus d’intégration dans l’université de toulouse tel qu’il décris dans le projet IDEX ? ». De plus, ce scrutin a déclenché une participation exceptionnelle près de deux fois supérieure à celle des dernières élections aux conseils centraux de l’université chez les étudiant-e-s avec 4466 votant-e-s. Chez les membres du personnel également, plus de 60% se sont prononcé-e-s contre ce projet.

L’UNEF appelle la direction de l’université et son conseil d’administration à prendre ses responsabilités et à respecter la volonté des étudiant-e-s et personnels de l’université qui s’est exprimée dans les urnes. Le conseil d’administration de ce mardi 12 décembre doit décider de l’engagement ou non de l’université Toulouse 2 Jean Jaurès dans l’université de Toulouse. A cette occasion, le NON doit l’emporter et enterrer définitivement le projet de fusion des universités toulousaines.