Fin de la procédure complémentaire de Parcoursup…mais l’avenir de milliers de jeunes encore en suspens !

Ce vendredi 21 septembre marquait le dernier jour de la procédure complémentaire de Parcoursup. Alors que la fin du premier mois de cours approche dans beaucoup d’universités, des milliers de jeunes sont encore en attente d’une proposition d’affectation dans l’Enseignement Supérieur. Si le Ministère maintient une grande opacité sur le fonctionnement de cette procédure, sur le nombre d’étudiant.e.s en attente ou encore le nombre de places disponibles, de nombreux témoignages démontrent que l’avenir de nombreux.ses jeunes est encore en suspens ! En effet, la procédure complémentaire débutée au 26 juin dernier a hérité au 5 septembre des milliers de jeunes encore sans affectation à l’issue de la procédure principale.

Tout au long de la procédure, nos inquiétudes quant au fonctionnement de la procédure Parcoursup se sont malheureusement réalisées : une procédure anxiogène, des listes d’attente sans fin qui peuvent entraîner des choix d’études par défaut …. Ainsi, de nombreux.ses jeunes arpentent toujours les universités et établissements espérant se réorienter ou obtenir une inscription sans forcément être pris.e.s en charge par les services des rectorats.

Dans ce contexte, l’UNEF, l’UNL, la FCPE et le SAF continuent à se mobiliser pour aider les jeunes à trouver une solution d’inscription dans l’enseignement supérieur et d’aider les jeunes qui souhaitent faire valoir leurs droits sur le plan juridique via la plateforme sos-inscription.fr.