Présidence de l’UNEF : Mélanie Luce succédera à Lilâ Le Bas à l’occasion du Bureau National du 8 février

Élue présidente de l’UNEF depuis septembre 2016, Lilâ Le Bas, présentera sa démission au Bureau National du syndicat étudiant le vendredi 8 février. Après un mandat de deux ans et demi, Lilâ Le Bas quittera ses fonctions pour se consacrer à son insertion professionnelle.

Fidèle aux objectifs qu’elle s’était fixée, elle s’est efforcée tout au long de son mandat de défendre les intérêts des étudiant∙e∙s que ce soit en menant des combats contre la mise en place de la sélection à l’Université, contre la précarité que connaissent les étudiant∙e∙s, tout en se souciant que l’UNEF soit une organisation ouverte à toutes et à tous

Mélanie Lucie est âgée de 22 ans, elle est étudiante en troisième année de licence de droit à l’université Paris 2 Panthéon Assas. Membre du Bureau National depuis mai 2016, Mélanie Luce a suivi de nombreux dossiers importants au sein du syndicat. Etant responsable des questions universitaires elle a pleinement participé à la mobilisation contre la loi « Orientation et Réussite des étudiantes ». Vice-présidente de l’UNEF, elle a également suivi les problématiques sociales qui touchent les étudiant∙e∙s. En ce sens et dans la continuité de l’action syndicale menée par l’UNEF ces derniers mois, Mélanie Luce s’opposera fermement à l’augmentation des frais d’inscription pour les étudiant∙e∙s étranger∙e∙s hors Union Européenne.

Représentante de la tendance majoritaire du syndicat suite au dernier congrès d’avril 2017, Mélanie Luce est la seule candidate à la présidence de l’UNEF et sera donc élue le 8 février prochain.