mercredi 18 octobre 2017

A la sortie des concertations sur la réforme du 1er cycle de l’enseignement supérieur, le compte n’y est pas !

  Face aux multiples difficultés rencontrées par les étudiant.e.s (tirage au sort, amphis surchargés, des centaines de bachelier.e.s toujours sans inscription au mois d’octobre etc.), l'UNEF a fait le choix de participer aux concertations concernant la réforme du premier cycle universitaire pour porter la voix des étudiant.e.s et porter des solutions ambitieuses pour réformer l’enseignement supérieur. Il est urgent de passer un cap dans la démocratisation de l'enseignement supérieur, en garantissant son libre accès et en améliorant les conditions d'études.   Un cadre de discussion contestable   La création de 11 groupes de travail n’a pas permis d’aborder la réforme de l’enseignement supérieur avec une vision d'ensemble puisque chaque problématique ciblée par le Ministère a été...